LA VICTIME N'EST PAS RESPONSABLE DE LA VIOLENCE QU'ELLE SUBIT !

Quelle que soit la forme de violence dont vous êtes victime, vous n'en êtes pas responsable !

La seule personne responsable est l'agresseur et c'est à lui de prendre ses responsabilités.

DIFFERENTES FORMES DE VIOLENCE

VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE​

Contrairement aux idées reçues, la violence psychologique n'est pas l'apanage des hommes, il existe autant d'auteurs femmes que d'auteurs hommes.

Cette forme de violence peut se produire dans le cadre du couple mais également dans le cadre professionnel, scolaire, familial, social, sportif...

La violence psychologique est une tentative de prise pouvoir sur autrui. Elle est intolérable et punie par la loi. Quel que soit le contexte dans lequel elle se produit, elle n'est pas une fatalité et vous ne devez pas l'accepter. Vous avez des ressources, des droits et des associations existent pour vous aider.

La violence psychologique peut se traduire de différentes manières :

  • dénigrement, mépris, humiliations

  • grossièretés, insultes

  • contrôle, négation de votre liberté de choix

  • isolement, mise à l'écart, assignement à résidence

  • culpabilisation, manipulation, chantage

  • harcèlement, harcèlement téléphonique ou sur les réseaux sociaux

  • menaces, intimidations

  • surveillance, privation de vos droits fondamentaux (accès aux soin, alimentation, déplacements, etc.)

  • privation de repos, de sommeil (il parle sans fin, vous réveille la nuit, fait du bruit volontairement)

  • soupirs, yeux levés au ciel, bruits dédaigneux 

  • mobbing (voir plus bas)

 

VIOLENCE PHYSIQUE

La violence physique est plus facilement identifiable que la violence psychologique.

L'agresseur peut vous :

  • bousculer, retenir dans ses bras, bloquer le passage

  • cracher dessus

  • empoigner, secouer

  • pousser contre un mur ou au sol 

  • gifler, fesser

  • tordre le bras, tirer les cheveux, étrangler

  • donner des coups de poing ou de pied

  • mordre, griffer, pincer

  • passer sous une douche froide ou vous plonger dans un bain brûlant

  • frapper avec un objet, fouetter avec un torchon, une ceinture

  • brûler avec l'eau d'une casserole ou une cigarette

  • contraindre à des pratiques sexuelles

  • violer

 

VIOLENCE SEXUELLE

La violence sexuelle est une forme de violence physique. Dès lors qu'un rapport ou une pratique est imposé sous la contrainte, il constitue un acte de violence. Même un acte qui peut être considéré comme "commun" est de la violence à partir du moment qu'il n'est pas librement consenti. Vous seule êtes juge !

Toute relation sexuelle suppose le consentement. Si vous n'êtes pas consentante, vous êtes victime de violence et votre partenaire devient votre agresseur. Vous avez des droits, il y a des lois. Vous choisissez, votre corps vous appartient et cela également si vous êtes mariée !

Est à considérer comme de la violence sexuelle :

  • insistance, harcèlement pour avoir un rapport

  • un rapport prolongé au delà du consentement

  • un rapport non protégé forcé ou caché

  • tout acte douloureux non souhaité ou exagéré  (pincer, mordre, frapper, pénétration brutale)

  • tout acte perçu comme avilissant ou humiliant

  • forcer à certaines pratiques

  • obliger à regarder du matériel pornographique

  • obliger à être filmée, photographiée

  • imposer la présence ou la participation d'une tierce personne

  • forcer à la prostitution

  • violer

 

VIOLENCE ECONOMIQUE

La violence économique concerne plus particulièrement les couples.

Afin d'asseoir sa domination et de rendre sa victime encore plus dépendante, l'agresseur peut :

  • l'empêcher, lui interdire d'aller travailler

  • l'empêcher, lui interdire de trouver un emploi

  • la forcer à quitter son emploi 

  • contrôler le moindre de ses achats et dépenses

  • donner trop peu ou aucun argent pour la gestion du ménage ou des dépenses personnelles

  • s'approprier ses biens et son argent

  • empêcher ou restreindre l'accès à la gestion des comptes

  • cacher les informations relatives au budget et à la situation du couple

VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL (MOBBING)

Le mobbing constitue un ensemble de récriminations, paroles hostiles, accusations et agissements à votre encontre, de la part d'un ou plusieurs collègues, sur une longue période. Cela lamine progressivement votre confiance, votre moral et votre envie d'aller au travail. Les conséquences, en plus du burn-out, sont similaires à celles induites lorsque l'on vit avec un manipulateur ou un pervers narcissique.

Dans une société du chacun pour soi, où l'argent et la réussite sociale prédominent, les cas de mobbing sont en augmentation. En période de crise, ceux-ci augmentent plus encore :

  • Le manipulateur cherche à faire échouer sa victime pour se valoriser et conserver son poste.

  • Les victimes osent encore moins se plaindre par peur de perdre leur emploi en "sortant des rangs", en créant des "problèmes", en "cassant la cohésion du groupe".

Si cela vous arrive, il faut vous adresser aux ressources humaines, en parler à votre supérieur hiérarchique ou, si le/la responsable est votre supérieur(e)... il faut oser vous adresser à un autre cadre.

Vous pouvez également contacter le tribunal des Prud'hommes.

Cherchez de l'aide, sortez les griffes, PARLEZ !

© 2019 APM

  • Facebook